Vélos de piste : leurs particularités

Étant une des plus anciennes et des plus prestigieuses formes de course cycliste, le cyclisme sur piste existe depuis plus de cent ans. Avec une histoire riche, en apparence, la technologie utilisée sur ces montures relativement simples reste inchangée par rapport à leurs cousines de route et d’escalade. Mais à y regarder de plus près, les vélos de piste sont bien plus nombreux qu’il n’y paraît.

Qu’est-ce qu’un vélo de piste ?

Comme son nom l’indique, un vélo de piste est un vélo conçu pour être utilisé sur un vélodrome. Il existe trois types différents de vélos de piste, chacun adapté à des épreuves différentes, notamment les épreuves d’endurance, les sprints et les contre-la-montre/poursuites. Les composants sont la fourche et le cadre, les pédales, les manivelles, le guidon, les roues, un seul plateau à l’avant, un pignon fixé au moyeu de la roue arrière et la chaîne elle-même.

Des caractéristiques uniques

Si la liste des composants peut être cohérente, la nature de chaque composant peut varier énormément entre les différents types de vélos de piste proposés. Un vélo de piste standard est plutôt considéré comme un vélo polyvalent et est généralement utilisé pour des épreuves d’endurance plus longues. La géométrie d’un vélo de piste standard ressemble davantage à celle d’un vélo de route orientée course. Les formes du cadre sont généralement optimisées sur le plan aérodynamique, mais pas au même niveau que les vélos des sprinters ou des coureurs de poursuite. Les vélos de piste des sprinters sont beaucoup plus agressifs à tous égards que les vélos de piste traditionnels. Les tubes de direction sont généralement courts pour permettre un profil frontal réduit, tandis que les figures de portée plus longues sont également typiques, plaçant le coureur dans une position longue et basse. Les vélos de poursuite sont à peu près aussi sauvages que les vélos de piste. Tout comme un vélo de contre-la-montre, les vélos de poursuite sont conçus pour être plus aérodynamiques que possible. Les courses de poursuite sont des épreuves de contre-la-montre disputées par des individus ou des équipes sur une distance comprise entre un et cinq kilomètres.

 En quoi le vélo de piste diffère du vélo de route ?

En général, le vélo de piste est de nature plus rigide afin de maximiser l’accélération et le transfert de puissance, en particulier pour le sprint. Il est également plus aérodynamique. C’est pour cette raison que les roues en carbone à boyaux sont également préférées sur les modèles haut de gamme, avec des jantes plus profondes également adaptées en raison de l’absence de vent de travers. Enfin, sans changement de vitesse, le choix du rapport de transmission est un facteur important à prendre en compte. Cela dépendra des objectifs d’entraînement et/ou des spécificités de la course.

Conseils pratiques pour choisir un vtc électrique
Combien coûte un vélo électrique ?